stabilisateur de gravier

Un stabilisateur de gravier pour harmoniser au mieux son extérieur de maison

Faisant penser à un nid d’abeilles, le stabilisateur représente une structure alvéolaire qui permet de garder une couche de gravier sur une zone bien déterminée. Ce système empêche le gravier de s’enfoncer dans la terre et permet de conserver l’aspect esthétique d’un accès pour le garage, d’une entrée ou d’une terrasse. De plus, vous éviterez le soulèvement de la poussière et la formation de flaques d’eau en installant un stabilisateur avec un géotextile en sous-face. A partir du moment où vous avez décidé de recouvrir les plaques stabilisatrices avec une couche de gravier, elles pourront facilement encaisser de lourdes charges comme le passage d’une voiture par exemple. 

Les bonnes raisons de poser un stabilisateur de gravier

Nombreuses sont les solutions qui peuvent vous permettre de stabiliser le terrain. Mais elles coûtent souvent très cher. Vous pouvez par exemple opter pour la création d’un enrobé, mais cela vous coûtera très cher sans compter le risque de dénoter avec le terrain. Le stabilisateur de gravier représente alors une excellente alternative. Esthétique et écologique à la fois, ce type de revêtement peut être un vrai soulagement pour votre portefeuille. Surtout, privilégiez un stabilisateur permettant de bloquer la couche de gravier afin d’assurer une meilleure stabilité du gravier et ainsi l’empêcher de s’enfoncer dans la terre ou de s’étaler. Par ailleurs, grâce au gravier, vous éviterez les effets de ruissellement sur le terrain. Cela parce que l’eau sera infiltrée dans le sol. De cette manière, votre terrasse, l’entrée de votre garage et l’allée de votre jardin resteront intactes en toute saison et garderont un aspect esthétique. 

Installer un stabilisateur de gravier étape par étape

La première étape à l’installation d’un stabilisateur de gravier consiste à préparer le sol. Si vous avez prévu de le faire sur une surface en terre, vous devez impérativement préparer le support avant d’y déposer les dalles stabilisatrices. L’objectif d’une telle opération consiste à rendre le sol bien plat et en assurer la planéité. Pour y parvenir, vous devez creuser le sol à 7 cm au moins par rapport au niveau fini du gravier. Après vous devez procéder au tassement du sol en vous servant d’une plaque vibrante pour pouvoir le compacter. Ensuite, vous devez faire du réagréage. Cette étape a pour but de déposer du sable sur la terre. Pour bien aplanir la surface, étalez le sable à l’aide d’un balai. La seconde étape se rapporte à la mise en place du géotextile et des dalles alvéolées. Le géotextile empêche les mauvaises herbes de pousser sur le terrain. Lorsque vous aurez terminé de poser le géotextile, il ne vous reste plus qu’à installer les plaques du stabilisateur de gravier. La dernière étape consiste à poser le gravier sur les dalles stabilisatrices. Pour ce faire, vous devez verser une couche de gravier sur les dalles stabilisatrices. Le gravier doit au moins dépasser les plaques stabilisatrices à 2 cm. Après, vous devez passer la plaque vibrante sur le gravier pour pouvoir le compacter. Pour répartir le gravier sur toute la surface, servez-vous d’un râteau.               

Un activateur de compost pour simplifier le travail de jardinerie, suivez ce lien pour lire l’article.

Author: Damien